Environnement

Planifier un projet d’envergure en harmonie avec son milieu

Un tramway moderne digne d’une grande ville qui améliore les déplacements et réduit notre impact sur l’environnement.

Pour l'avenir des générations actuelles et futures

Améliorer la qualité de l’air

Un mode de transport en commun de grande capacité et électrifié est une réponse aux enjeux climatiques et contribue à un environnement plus sain.

Le passage de l’automobile au transport en commun pour se déplacer et l'utilisation de l'électricité pour alimenter le tramway et les autobus du réseau de transport en commun contribueront à la réalisation de ce scénario. Aussi, les nombreux arbres plantés le long du tracé capteront davantage de CO2, ce qui améliorera la qualité de l'air dans la ville. D’ici 2041, 60 000 tonnes de gaz à effet de serre (GES) auront été évités.

Sans compter que l’ajout et l’amélioration de circuits piétonniers et cyclistes plus sécuritaires favoriseront le transport actif, un autre gain environnemental et pour la santé des gens. Globalement, le projet contribuera à l'atténuation de l'effet d'ilots de chaleur le long du parcours du tramway, notamment par:

  • Une réduction de 53 % de la croissance prévue des déplacements automobile;
  • Le retrait de 9 500 autos à la période de pointe du matin;
  • L'élimination ou la diminution de la circulation des autobus hybrides et diesel;
  • La mise en place de nombreux incitatifs envers les déplacements actifs (marche et vélo);
  • La plantation de 2 arbres pour chaque arbre retiré;
  • Une stratégie de végétalisation assurant la biodiversité et la résilience et qui propose, entre autres, une plateforme végétalisée sur 35 % du tracé;
  • La création de nouveaux espaces publics.

Diminuer l’environnement sonore

Le tramway est plus silencieux qu’un autobus traditionnel. Il retirera de son tracé des autobus plus bruyants et de la route, un volume important d’automobiles. Son implantation n’occasionnera aucun impact sonore sur 97 % de son tracé. À certains endroits, l’environnement sonore sera même amélioré.
Des mesures d’atténuation du bruit seront déterminées pour l’ensemble du tracé autant au moment de son implantation qu’après la mise en service afin de réduire les impacts sonores et les bruits de crissement pouvant survenir dans les courbes. Il pourrait s’agir de mesures telles que :

  • Revêtement de plateforme aux propriétés acoustiques absorbantes
  • Modèle de tramway rencontrant des performances acoustiques établies
  • Lubrification du matériel roulant
  • Entretien acoustique de la plateforme

Minimiser les vibrations

Quant à l’impact vibratoire aux abords du tracé, il est nul pour les bâtiments à usage courant comme les résidences et les commerces, et pratiquement nul pour les bâtiments sensibles tels que les établissements hospitaliers, les instituts de recherche et les établissements culturels. Une étude détaillée avec modélisations sera menée pour identifier les mesures appropriées à certains endroits spécifiques.

Un tramway respectueux de l’environnement

Verdir les quartiers

Le choix des arbres et des végétaux contribuera à la signature distinctive du tramway au cœur de la ville et à l’expérience des usagers. Les arbres plantés le long du tracé contribueront à bonifier l'encadrement visuel et à préserver le caractère urbanistique unique de Québec. Les arbres occuperont aussi une place importante dans les pôles d'échanges et le terminus. Ils feront partie intégrante des lignes de design du projet.

La stratégie de végétalisation du projet est innovante à plusieurs égards, car elle :

  • S’adapte aux paysages en fonction des types de milieux traversés;
  • Met en valeur la végétation existante tout en la bonifiant;
  • Favorise la biodiversité le long du tracé;
  • Embellira les quartiers.

Protéger les arbres lors des travaux : une priorité pour la Ville de Québec

Afin d’assurer la pérennité des arbres et de protéger leur système racinaire lors de grands travaux, la Ville de Québec met en place de nouvelles pratiques novatrices.

Ces mesures prévoient tous les efforts pour conserver ou transplanter les arbres existants lorsque possible, notamment en procédant à une analyse fine des interventions afin de déterminer les impacts des grands chantiers sur la foresterie urbaine.

Planter 100 000 nouveaux arbres

Dans le cadre de l’implantation du tramway, un effort important est mis sur la bonification de la canopée le long du tracé et sur la protection et la conservation des arbres.

Lorsqu'il est impossible de protéger ou de conserver un arbre, par exemple parce que les travaux ont une répercussion importante sur les racines de celui-ci affectant sa stabilité et la sécurité, il faut retirer l'arbre. Pour compenser la perte d'un arbre, la Ville de Québec s'est fixée comme objectif d'atteindre un ratio de plantation de 2 pour 1 (2 arbres plantés pour chaque arbre abattu). À terme, il y aura plus d'arbres que maintenant le long du tracé du tramway.


D’ici 2027, la Ville s’engage à planter 100 000 arbres sur son territoire dans le cadre de sa Vision de l’arbre.

2/1

2 arbres par arbre coupé

Études environnementales

Retrouvez les études environnementales qui permettent d’identifier les impacts et d’évaluer notre projet d’envergure avant sa mise en œuvre.

Étapes du processus du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC)

Avis de projet

Déposé le 23 janvier 2019 par le MELCC

Directive du ministère

Reçue le 31 janvier 2019 par le MELCC

Consultations publiques sur les enjeux via le Registre des évaluations environnementales

Du 9 février au 10 mars 2019 par le MELCC

Réalisation de l’étude d’impact sur l’environnement

D'avril à novembre 2019 par la Ville de Québec

Dépôt de l’étude d’impact

Déposée le 10 décembre 2019 par la Ville de Québec

Analyse de recevabilité de l’étude d’impact (MELCC)

Première partie, audience publique (BAPE)

Du 6 au 10 juillet 2020

Deuxième partie, audience publique (BAPE)

Du 3 août au 6 août 2020

Rapport du BAPE

Déposé au ministre du MELCC au plus tard le 5 novembre 2020
Rendu public le 9 novembre 2020 par le BAPE

2021-2022

Décision du gouvernement

Décret environnemental pour autoriser l'ensemble du projet et les travaux du terminus Le Gendre au pôle d'échanges de Saint-Roch

Décret environnemental pour autoriser les travaux de la ligne Saint-Roch à D’Estimauville

Surveillance, suivi et contrôle (MELCC et Ville de Québec)

À partir de 2022

Haut de page